Consultez les ressources sur la COVID-19 de partenaires et d’experts du CCDUS – des sources fiables pour vos besoins en information et en recherche.

Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances

Déclaration de Rita Notarandrea, première dirigeante, sur le budget fédéral de 2018

Ottawa, 28 février 2018 – Au nom du Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS), je tiens à féliciter le gouvernement du Canada pour les investissements stratégiques prévus dans le budget fédéral de 2018 portant sur la prise en charge des dépendances et de l’usage de substances.

Ces investissements prendront plusieurs formes, comme le financement de projets de recherche et de sensibilisation du public pour venir en aide aux Canadiens à risque élevé, comme les jeunes, les personnes âgées, les Autochtones, les victimes de violence sexospécifique et les personnes judiciarisées. Avec ces investissements, nous pourrons mettre en place des mesures éprouvées.

Nous remercions aussi le gouvernement du Canada d’avoir investi dans des projets d’information publique et de lutte contre la stigmatisation, d’avoir engagé 10 millions de dollars dans des recherches, dirigées par le CCDUS, sur la consommation de cannabis au Canada et d’avoir alloué une somme identique à la Commission de la santé mentale du Canada.

De nos jours, un Canadien sur 10 fait un usage problématique de substances ou a une dépendance. Envahissante, mortelle et en perpétuel changement, la crise des opioïdes que nous vivons provoque des drames déchirants pour de nombreux Canadiens, et le nombre de décès continue à grimper.

Les dépendances et l’usage de substances s’imposent maintenant comme une priorité nationale, d’où l’importance d’investir dans la réalisation de projets de sensibilisation et de lutte à la stigmatisation, la réforme du système et l’accès à des services de prévention et de traitement de qualité. L’usage de substances pose des difficultés particulières et entraîne des conséquences uniques. Pour le prendre en charge, il faudra donc mettre en commun compétences et données, mobiliser les personnes vivant ou ayant vécu la dépendance et comprendre où se trouvent ces difficultés et où l’usage de substances rencontre la santé mentale.

La réglementation fédérale sur le cannabis sera bientôt promulguée et elle s’inscrira dans un contexte fédéral, provincial/territorial et municipal complexe qui doit tenir compte d’une foule d’éléments, allant de la fabrication à la distribution, en passant par le marketing, l’établissement des prix, la conduite sécuritaire et la réduction des méfaits.

Depuis 30 ans, de ses premières alertes publiques à son analyse de données et de rapports novateurs, le CCDUS a une histoire marquée par un leadership national et l’obtention de résultats. Nous entendons poursuivre notre travail au pays et à l’étranger, et nouer des collaborations avec des gouvernements provinciaux et territoriaux et des communautés autochtones. Forts des retombées collectives produites avec plus de 3000 partenaires – intervenants, décideurs et responsables des politiques, leaders éclairés et experts, et personnes vivant ou ayant vécu la dépendance – nous comptons influer sur la recherche de solutions, leur promotion et leur mise en application.

Nous remercions le gouvernement du Canada de sa confiance indéfectible dans le CCDUS et sa capacité à réaliser ces importants projets pour accroître l’accès et la qualité des soins offerts à la population canadienne et produire les résultats attendus pour le Canada.

Rita Notarandrea, M.Sc.S., C.H.E.
Première dirigeante
Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances

Nous utilisons des témoins (« cookies ») sur notre site Web pour optimiser votre expérience de navigation.

En continuant votre visite sur notre site sans modifier vos paramètres, nous supposons que vous consentez à l’installation de tous les témoins provenant de ce site Web. Cependant, vous pouvez en tout temps modifier les paramètres de votre navigateur. Pour en savoir plus, consultez notre avis de confidentialité