Print Header
www.ccsa.ca

Médicaments d’ordonnance

Le Canada est confronté à un problème pressant, soit réduire les méfaits associés aux psychotropes d’ordonnance (comme les opioïdes, les stimulants, les sédatifs et les tranquillisants), tout en s’assurant que les gens qui en ont besoin pour des raisons thérapeutiques puissent y avoir accès de manière rapide et appropriée. Le Canada connaît actuellement une hausse des méfaits associés aux opioïdes.

Le CCDUS a préparé des protocoles thérapeutiques pour orienter le traitement des méfaits des médicaments d’ordonnance.

Intervention collective pour mettre en œuvre la stratégie S’abstenir de faire du mal

En 2013, le CCDUS a rendu public un rapport collectif, S’abstenir de faire du mal : Répondre à la crise liée aux médicaments d’ordonnance au Canada, qui prévoit une stratégie pancanadienne décennale de 58 recommandations réparties en cinq volets :

  • Prévention

  • Éducation

  • Traitement

  • Surveillance et suivi

  • Application de la loi

D’autres recommandations portent sur les lois et règlements, la recherche et l’évaluation.

La stratégie est toujours pilotée par le conseil exécutif de S’abstenir de faire du mal. Le conseil exécutif offre des conseils continus sur la coordination, l’application et l’évaluation des recommandations et entend coordonner les activités en partenariat avec le CCDUS, de façon à assurer une cohérence entre la stratégie et le travail fait en lien avec la Déclaration conjointe sur les mesures visant à remédier à la crise des opioïdes au Canada. Voir le Répertoire de lignes directrices sur le traitement des méfaits découlant de l’usage de médicaments d’ordonnance préparé par l’équipe de mise en œuvre de S’abstenir de faire du mal.