Print Header
www.ccsa.ca

Engagement national envers le rétablissement

L’Engagement national envers le rétablissement de la maladie de la dépendance au Canada a été créé à l’occasion du premier Sommet national sur le rétablissement de la dépendance du Canada, présenté par le CCDUS en janvier 2015. Le Sommet rassemblait divers intervenants du milieu du rétablissement, notamment des fournisseurs de service de première ligne, des chercheurs, des organisations se spécialisant en dépendance et les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. L’engagement propose une vision commune et des principes directeurs pour le rétablissement de la dépendance et des troubles de consommation de substances au Canada.

Vision

  • Le rétablissement est réel, accessible, possible et durable.

  • Le rétablissement est un cheminement continu sans stigmatisation ni discrimination.

  • Nous célébrons la persévérance et l’engagement envers le rétablissement des personnes, des familles, des milieux de travail et des communautés.

  • Les services et soutiens axés sur le rétablissement reposent sur la collaboration et des partenariats.

Principes

  • Il y a de nombreux parcours de rétablissement

  • Le rétablissement repose sur la collaboration

  • Le rétablissement est un cheminement personnel vers le bien-être

  • Le rétablissement fait appel à la collectivité

  • Le rétablissement est multidimensionnel

  • Le rétablissement est l’affaire de tous

Pour en savoir davantage sur la façon dont les principes du rétablissement peuvent être mis en pratique, veuillez consulter Vers un système de soins axé sur le rétablissement : une ressource pour les prestataires de services et décideurs.

Le Comité consultatif national sur le rétablissement

Le Comité consultatif national sur le rétablissement fut établi suite au Sommet national sur le rétablissement de la dépendance. Son objectif était d’orienter les travaux du CCDUS pour faire connaître le processus de rétablissement de la maladie de la dépendance au Canada en fonction de données issues de recherches et d’expériences dans le mouvement du rétablissement. Il se compose de dix leaders de la communauté du rétablissement ayant un vécu pertinent, ainsi qu’une expertise en recherche sur le rétablissement.