Print Header
www.ccsa.ca

Conseil d’administration du CCDUS

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Le CCDUS présente un rapport annuel au Parlement et aux assemblées législatives provinciales et territoriales et est régi par un conseil d'administratio​n bénévole qui se réunit de trois à quatre fois par année. Le conseil se compose de 13 membres. Le président et quatre des membres sont nommés par le gouverneur en conseil. Le recrutement des autres membres, appelés membres de la communauté, se fait à partir d'un certain nombre de secteurs, notamment le milieu des affaires, les groupes ouvriers, et les organismes professionnels et bénévoles. Le mandat des membres est d'une durée de trois ans et peut être prolongé jusqu'à deux mandats supplémentaires.​​​

Devenez membre

Le CCDUS invite les personnes intéressées à siéger à son conseil d’administration à consulter cette page régulièrement. Elles y trouveront de l’information sur les postes à pourvoir, ainsi que les liens et formulaires de candidature nécessaires. Pour être avisés rapidement des postes vacants, nous vous invitons à vous abonner à notre infolettre Dépendances au quotidien.

 

Nommés par le gouverneur en conseil :​

Membres de la communauté :

Membres du conseil nommés d'office :

Anciens du conseil :

 

Gary Bass (Colombie-Britannique)

Gary Bass

Gary Bass a passé 39 ans au service de la Gendarmerie royale du Canada dans plusieurs régions du Canada. En mai 2011, il a pris sa retraite comme sous-commissaire de la GRC pour l'Ouest du Canada, ce qui regroupait les trois territoires du Nord, les provinces des Prairies et la Colombie-Britannique. Avant cela, il était commandant de la Division E, GRC (Colombie-Britannique) et sous-commissaire de la Région du Pacifique (Colombie-Britannique et Territoire du Yukon).

Avant d'accéder aux postes de cadre supérieur au sein de la GRC, pendant la plus grande partie de sa carrière, M. Bass participé à  des enquêtes majeures liées au crime, au terrorisme et au crime organisé. Depuis sa retraite de la GRC, il travaille comme agrégé supérieur de recherche à l'Institute for Canadian Urban Research Studies de l'Université Simon Fraser, s'intéressant aux services de police et aux questions de justice pénale connexes.

M. Bass est membre du conseil des gouverneurs de Commissionnaires C.-B. et du conseil d'administration de la Vision Quest Recovery Society. Il fait actuellement partie du groupe d'experts du premier ministre de la Colombie-Britannique sur la réduction de la criminalité. L'année prochaine, ce groupe présentera des recommandations au premier ministre sur des changements à apporter au système de justice pénale de la Colombie-Britannique.

M. Bass siège au conseil depuis 2013, ainsi qu’au comité des finances.

​Lesley Carberry (Yukon)

Lesley Carberry

Lesley Carberry (à la retraite) partage son temps entre ses fils adultes atteints d’exposition prénatale à l’alcool, son bénévolat dans la communauté et l’exploitation d’une petite entreprise d’experte-conseil travaillant dans les domaines de planification stratégique, de gouvernance et de formation. Elle est secrétaire-trésorière de la Société Teegatha’Oh Zheh, parent membre du Fetal Alcohol 10-Year Strategic Planning Group et membre de nombreuses organisations communautaires.

Son expérience d’experte-conseil et dans divers postes au ministère de la Justice du gouvernement du Yukon s’échelonne sur plus de quatre décennies. Reconnue pour son travail dans les pratiques réparatrices, l’animation et la résolution de conflits, elle a dirigé diverses initiatives de services aux victimes, justice communautaire, prévention du crime et maintien de l’ordre avec un intérêt particulier pour les Premières Nations et les communautés rurales.

Elle a reçu de nombreux prix distingués de rendement du ministère de la Justice du Yukon, ainsi que le Prix d’excellence du premier ministre, et on l’a honorée du Prix du jubilé de diamant de la Reine en 2012. Mme Carberry a terminé les cours nécessaires à l’obtention d’une maîtrise en travail social (Université de Northern British Columbia) et détient un baccalauréat en travail social (Université de Regina) et un baccalauréat ès arts (Université du Manitoba). Elle travaille maintenant à obtenir un certifica​t d’études supérieures en pratiques réparatrices de la International Institute for Restorative Practices.

Mme Carberry s’est jointe au Conseil en janvier 2017 et siège au Comité des finances.​

Curtis Clarke (Alberta)

Curtis Clarke

Curtis Clarke est sous-ministre de l’Éducation au gouvernement de l’Alberta. Avant d’entrer à la fonction publique albertaine, M. Clarke a occupé le poste de professeur agrégé et de coordonnateur du programme de justice pénale à l’Université Athabasca. Dans ces fonctions, il était chargé de créer des programmes en présentiel et en ligne, d’appliquer des critères de reconnaissance des acquis et d’établir des partenariats avec des représentants de collèges, d’universités et du secteur public. Il a étudié la conception de curriculums axés sur les compétences, l’apprentissage par l’expérience et l’éducation des adultes.

Dans ses fonctions de président de l’Association canadienne des intervenants en formation policière, de membre du conseil d’administration du Conseil sectoriel de la police et de membre fondateur du Groupe d’experts INTERPOL sur la formation de police, il a facilité la création et la mise en place de modèles nationaux et internationaux sur la conception et la prestation de curriculums axés sur les compétences.

M. Clarke est titulaire d’un baccalauréat ès arts et d’une maîtrise en sociologie de l’Université Queen’s et d’un doctorat en sociologie de l’Université York. Il a récemment terminé un programme de certificat en leadership à haute intensité de l’Université Cornell et un programme pour les cadres sur le recours à l’introspection comportementale dans la conception de politiques publiques de l’École Harvard Kennedy. Pendant sa carrière avec le gouvernement albertain, il a occupé plusieurs postes, dont directeur général (Alberta Justice and Solicitor General Staff College), coordonnateur des politiques du cabinet (Conseil exécutif), sous-ministre adjoint (Services correctionnels) et sous-solliciteur général associé.

M. Clarke est membre du conseil d’administration depuis 2018.

Christopher Cull (Ontario)

Christopher Cull

Christopher Cull est cinéaste, fondateur de l’organisme Inspire by Example et créateur d’une collection de vêtements qui vise à mieux faire connaître les questions entourant la prévention et le traitement du mésusage de médicaments au Canada. En tant que cinéaste, il a filmé sa traversée du Canada en vélo, de Victoria (Colombie-Britannique) à St. John’s (Terre-Neuve), en 2014, afin de sensibiliser le public à la dépendance aux médicaments d’ordonnance. Pendant son voyage, il a interviewé des dirigeants communautaires, des patients et d’autres personnes en cours de route pour son documentaire, « Inspire ».

En tant qu’ancien consommateur d’opioïdes, M. Cull aimerait que son histoire amène ceux qui ont besoin d’aide à demander les services nécessaires à leur rétablissement. Les expériences qu’il a vécues lui permettent d’inspirer les autres. En 2016, il a encore une fois traversé le Canada à vélo, cette fois pour mieux faire connaître la crise des opioïdes et montrer que le rétablissement est possible.

S’inspirant de sa propre expérience, M. Cull est un conférencier populaire qui a conseillé plusieurs organisations sur des dossiers touchant la prévention et le traitement de la dépendance à la drogue.

M. Cull est membre du conseil d’administration du CCDUS depuis 2018.

Linda Dabros (Ontario)

Linda Dabros

Linda Dabros compte plus de 25 ans d’expérience en planification stratégique, élaboration de politiques et de règlements, gestion des ressources humaines et financières et consultations plurisectorielles au sein du secteur public dans le cadre de comités fédéraux, provinciaux et territoriaux et de délégations internationales.

En tant que directrice générale à la Commission canadienne des droits de la personne (CCDP), Mme Dabros a fixé les objectifs stratégiques et assuré la gestion des programmes de recherche, d’élaboration de politiques et internationaux, dirigeant une équipe chargée de préparer des rapports au Parlement et des soumissions aux organes de suivi des Nations Unies. Ses priorités étaient d’aborder les enjeux auxquels font face les peuples autochtones et d’inciter les intervenants à s’engager aux niveaux national et communautaire.

Avant la CCDP, Mme Dabros a occupé des postes de direction à Santé Canada (Stratégie nationale antigrogue), au Centre national de prévention du crime (recherche, consultations et élaboration de politiques en collaboration avec les gouvernements fédéral, povinciaux et territoriaux, le milieu universitaire et des ONG) et au Bureau du Conseil privé. Mme Dabros est bénévole au comité de gestion d’Arteast, organisme à but non lucratif de promotion des arts visuels dans l’Est de l’Ontario). Elle possède un baccalauréat ès arts (psychologie) de l’Université Carleton.

Mme Dabros s’est jointe au Conseil en janvier 2017 et siège au Comité de gouvernance et de mise en candidature.​​​

Vaughan Dowie (Ontario)

Vaughan Dowie

Vaughan Dowie a rejoint l’Institut Pine River, centre de traitement avec hébergement pour les adolescents ayant des comportements de dépendance situé à Shelburne (Ontario), en qualité de directeur général en octobre 2011. Il compte plus de 30 ans d’expérience comme cadre supérieur dans le secteur public et communautaire; il a notamment été président de la Commission de protection des droits de la jeunesse de Montréal, directeur général des Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw de Montréal et sous-ministre adjoint dans trois ministères de la Colombie-Britannique.

M. Dowie a siégé bénévolement à plusieurs conseils d’administration d’organismes à but non lucratif, tant locaux que nationaux. Il a présidé le conseil de la Ligue pour le bien-être de l’enfance du Canada et celui de Dépendances et santé mentale d’Ontario. Il a étudié les sciences politiques à l’Université Sir George Williams et le travail social à l’Université McGill.

Juste avant de se joindre à l’Institut Pine River, M. Dowie occupait le poste de chef exécutif aux affaires publiques à l’Université McGill, à Montréal.

M. Dowie siège au conseil d’administration depuis mai 2018; il en occupe la présidence et est membre du comité exécutif.

​Deborah Dumoulin,​ CPA, ​CA​ (Québec)

Deborah Dumoulin

Deborah Dumoulin est dirigeante d’entreprise et comptable professionnelle agréée. Mme Dumoulin compte plus de 18 années d’expérience de la vérification et de l’assurance chez PricewaterhouseCoopers Canada, tout récemment à titre de partenaire, Vérification et assurance, à la tête d’un portefeuille de clients des secteurs public et privé des bureaux de Montréal. Elle possède une expérience acquise au sein de diverses industries et du secteur public, y compris dans les secteurs des services financiers, de la technologie, de la fabrication et au sein d’organismes à but non lucratif et gouvernementaux. Elle possède aussi une vaste expérience de la comptabilité, de la reddition de comptes et des pratiques gouvernementales et de gestion du risque. Mme Dumoulin offre actuellement des services d’experte-conseil en gestion à une institution financière canadienne.

Mme Dumoulin croit fermement qu’il faut rendre à sa communauté ce qu’elle nous a donné et s’intéresse vivement aux questions sociales. Elle est membre active du Comité consultatif du Québec pour l’Armée du Salut et du Conseil québécois des Guides du Canada. Elle a fait des présentations lors de nombreuses conférences professionnelles. Elle a dirigé plusieurs femmes dans le cadre d’initiatives de leadership, coprésidé des campagnes de financement et participé à des activités bénévoles visant à autonomiser et lier les membres des communautés pour leur permettre d’y faire une différence.

Mme Dumoulin est membre de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec et de l’Institut des comptables professionnels agréés de l’Ontario. Elle est titulaire d’un baccalauréat en commerce (spécialisation en comptabilité) de l’Université d’Ottawa.

Mme Dumoulin est membre du Conseil d’administration depuis 2015 et siège au Comité des finances.

Daniel Hogan (Ontario)

Daniel Hogan

Dan Hogan est actuellement coordonnateur en prévention de la violence et de l’abus de substances au Département des écoles sécuritaires de la Commission scolaire du district de Durham. Il est notamment responsable de promouvoir et de renforcer des partenariats stratégiques pour favoriser le bien-être des 70 000 élèves et 7 000 employés des 130 écoles de la commission scolaire. M. Hogan assume d’autres responsabilités, comme président du comité de Durham sur la sensibilisation des jeunes à la drogue et président de l’activité Racing to a Healthy Life (autrefois connue sous le nom de Racing against Drugs Durham).

Pendant 10 ans, M. Hogan a supervisé le programme de traitement de jour des Services à la jeunesse Frontenac, à Oshawa; il y encadrait 10 classes de traitement pour adolescents et cinq programmes pour élèves expulsés pour la Commission scolaire du district de Durham, la Commission scolaire catholique de Durham et la Commission scolaire du district de Kawartha Pineridge.

Dans ses fonctions de coordonnateur en prévention de la violence et de l’abus de substances, M. Hogan travaille en étroite collaboration avec le Service de police régionale de Durham et le Département de la santé de la municipalité régionale de Durham, ainsi qu’avec les réseaux locaux de traitement et d’aide de la région de Durham.

Il est titulaire d’un baccalauréat en éducation physique et en éducation à la santé de l’Université de Toronto, en plus d’être un animateur de congrès reconnu par l’Institut international pour les pratiques réparatrices.

M. Hogan siège au conseil d’administration depuis mai 2018.

​Renu Kapoor (Saskatchewan)

Renu Kapoor

Renu Kapoor est née, a grandi et a fait ses études en Inde. Elle s’intéresse particulièrement au multiculturalisme et à la diversité et se passionne pour le bénévolat. Elle est titulaire d’une maîtrise en travail social de l’Université du Wisconsin, domaine où elle a passé la majeure partie de sa carrière. Après 37 ans au district de santé de Regina, elle travaille maintenant comme consultante indépendante.

Mme Kapoor est une dirigeante communautaire reconnue depuis 45 ans. En 2011, elle a été nommée présidente des célébrations organisées à Regina pour l’Année de l’Inde – projet spécial préparé par les gouvernements de l’Inde et de la Saskatchewan pour promouvoir un rapprochement entre les pays. Elle a aussi été choisie ambassadrice honorifique pour l’événement Mosaic tenu à Regina, a été membre du jury pour le Fonds des initiatives multiculturelles de SaskCulture et a été nommée membre du comité national des Prix nationaux pour le bénévolat Thérèse Casgrain par le ministère du Développement des ressources humaines Canada.

Bénévole dévouée, Mme Kapoor a siégé à plusieurs conseils d’administration bénévoles, dont celui de SaskCulture, de la bibliothèque publique de Regina (vice-présidente), de la Fondation communautaire du sud de la Saskatchewan (vice-présidente), de la commission du logement de Regina, du YWCA et de la section Regina d’Ostéoporose Canada (présidente). Elle a reçu de nombreux prix, comme le Prix du Gouverneur général pour l’entraide (2015), le Prix communautaire du recteur (Université de Regina, 2014), la médaille du jubilé de diamant (2012), le Prix du citoyen de l’année (CTV Regina, 2010), le prix Femmes de mérite du YWCA pour l’ensemble des réalisations (2007), le Prix d’excellence pour service insigne de l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (2004), la médaille du bénévolat de la Saskatchewan (2003), le Prix hommage à toute une vie de bénévolat du magazine Flare (2003) et une médaille du jubilé d’or de la reine (2002).

Mme Kapoor siège en ce moment aux conseils d’administration de l’autorité aéroportuaire de Regina, des Fondations communautaires du Canada, de Cultural Connections Regina (présidente) et plusieurs autres de la région. Elle est membre du conseil d’administration du CCDUS depuis 2018.

Anne Elizabeth Lapointe (Quebec)

Anne Elizabeth Lapointe

Anne Elizabeth Lapointe est la directrice générale du Centre québécois de lutte aux dépendances et de la Maison Jean Lapointe (volet programmes de prévention) depuis 2016. Visionnaire et leader stratégique, elle possède 20 ans d’expérience dans le domaine des dépendances et de l’usage de substances, dont 15 années en prévention.

Parmi ses champs de spécialisation, mentionnons les dépendances comportementales, comme le jeu problématique, et la prévention et le traitement de la dépendance dans toutes ses formes. Mme Lapointe a participé à la conception et à l’évaluation des programmes de prévention de la Maison Jean Lapointe et du Centre québécois de lutte aux dépendances – programmes qui rejoignent plus de 100 000 jeunes chaque année.

Mme Lapointe s’investit activement dans la collectivité et siège à plusieurs tables rondes et comités d’experts. Elle a fait d’innombrables conférences dans son domaine d’expertise, participe souvent à des émissions de télé et de radio, et continue de transmettre ses connaissances au grand public. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès arts (communications et études des médias) et d’un diplôme en gestion de l’Université de Montréal, ainsi que d’un diplôme de 2e cycle en toxicomanie et éthique de l’Université de Sherbrooke. Elle est bilingue.

Mme Lapointe siège au conseil depuis septembre 2018.​​

Audrey McFarlane (Alberta)

Audrey McFarlane

Audrey McFarlane est l’une des fondatrices et la directrice générale du Lakeland Centre for Fetal Alcohol Spectrum Disorder à Cold Lake en Alberta, un organisme qui étudie les questions liées à l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF). Elle est aussi présidente du conseil d’administration du Réseau de recherche CanFASD, qui réunit des chercheurs, des fournisseurs de services, des gouvernements et des familles de tout le pays.

Mme McFarlane est titulaire d’un diplôme en réadaptation communautaire et a consacré les 20 dernières années à travailler auprès d’enfants et d’adultes avec des troubles de développement ainsi qu’à offrir de la formation sur l’ETCAF. Elle a mis sur pied la première clinique au Canada de diagnostic et d’évaluation de l’ETCAF chez les adultes, le premier programme et manuel de formation à l’intention des cliniques canadiennes d’évaluation diagnostique de l’ETCAF, et le seul programme de traitement en établissement de la toxicomanie pour les femmes enceintes de l’Alberta.

Les responsabilités de Mme McFarlane au centre Lakeland l’ont notamment amenée à élaborer un modèle communautaire rural pour le diagnostic de l’ETCAF chez les enfants et les adultes, un modèle de mentorat en milieu rural pour les femmes à haut risque, et des modèles de pratique exemplaire pour travailler avec des familles touchées par l’ETCAF. Ses travaux de recherche ont été publiés dans le Journal canadien de pharmacologie clinique et le Journal canadien de la médecine rurale.

Tous les ordres de gouvernement ont reconnu que les modèles de prestation de services en milieu rural pour les personnes touchées par l’ETCAF et leur famille qu’ont élaborés Mme McFarlane et le centre Lakeland constituaient des pratiques exemplaires.

Mme McFarlane siège au conseil depuis 2014, ainsi qu’au comité de gouvernance et de mise ​en candidature et au comité des finances.

Julie Menten (Colombie-Britannique)

Julie Menten

Julie Menten est associée principale dans un cabinet spécialisé en droit du travail, Roper Greyell LLP, en Colombie-Britannique, où elle s’occupe de droit du travail, de droits de la personne et de droit relatif au respect de la vie privée. Son travail consiste en grande partie à enquêter sur des cas d’inconduite, d’intimidation, de harcèlement et de harcèlement sexuel au travail. Avant de se joindre à Roper Greyell, elle a occupé les fonctions de greffière à la Cour d’appel de la Colombie-Britannique.

Avant d’entrer dans le milieu juridique, Mme Menten a passé la majeure partie de sa carrière à travailler avec des enfants, des jeunes et des familles en tant que psychothérapeute et clinicienne. Elle a commencé dans les professions d’aide comme travailleuse sociale de la protection de l’enfance dans une équipe desservant les familles autochtones, pour le ministère du Développement de l’enfant et de la famille de la Colombie-Britannique. Après avoir terminé sa maîtrise en thérapie conjugale et familiale, elle a ouvert son propre cabinet et a travaillé comme thérapeute aux Services associés pour les jeunes de la municipalité régionale de Peel (Ontario), comme conseillère pour les personnes sourdes, devenues sourdes et malentendantes et comme clinicienne au Centre des enfants et des familles dans le système juridique de London (Ontario). Elle offrait alors aux jeunes des services intensifs en santé mentale. Elle souhaite appliquer dans sa carrière en droit ses dix années d’expérience acquise dans les professions d’aide et elle se spécialise dans les questions entourant la santé mentale et l’usage de substances en milieu de travail.

Mme Menten croit fermement à l’importance de redonner à sa communauté et a siégé à plusieurs conseils d’administration et comités consultatifs. Elle préside le comité consultatif de la Bottom Line Conference sur la santé mentale au travail avec la filiale britanno-colombienne de l’Association canadienne pour la santé mentale. Elle est titulaire d’un baccalauréat en soins des enfants et des adolescents de l’Université de Victoria, d’une maîtrise en thérapie conjugale et familiale de l’Université de Guelph et d’un diplôme en droit avec distinction de l’Université Western. Elle a été admise au barreau de la Colombie-Britannique en 2013.

Mme Menten siège au conseil d’administration depuis 2018.


Membres du conseil nommés d'office

Rita Notarandrea, M.Sc.S., C.H.E.

Rita Notarandrea

Rita Notarandrea a été nommée première dirigeante du Centre canadien sur les dépendances et l'usage de substances (CCDUS) par le gouverneur en conseil le 28 juillet 2015. Mme Notarandrea travaille avec tous les ordres de gouvernement ainsi qu'avec les secteurs privé et à but non lucratif pour faire en sorte que les dépendances soient reconnues comme une question de santé, qu'elles restent une priorité nationale et que des efforts collectifs soient déployés pour réduire les méfaits liés à l'alcool et à la drogue sur la santé des Canadiens.

Avant d'être nommée première dirigeante, Mme Notarandrea a occupé ce poste de façon intérimaire pendant dix mois et celui de première dirigeante adjointe pendant huit ans, poste dans lequel elle était responsable du fonctionnement général de l'organisme, à savoir fixer des objectifs stratégiques et opérationnels et s'assurer que le CCDUS demeurait sensible aux tendances du milieu et qu'il disposait des stratégies et processus nécessaires pour réaliser la mission et la vision de l'organisme et en évaluer le rendement et les accomplissements.

Sous la direction de Mme Notarandrea, le CCDUS a mené de nombreuses initiatives nationales inédites, dont un plan d'action global sur l'usage problématique de substances. Pendant son mandat, le CCDUS a élaboré des stratégies nationales pour atténuer les méfaits de l'alcool, perfectionner les intervenants du domaine et prévenir la toxicomanie chez les jeunes. Ces stratégies proposent de nouvelles façons de penser et de collaborer pour obtenir des résultats concrets et pratiques pour les Canadiens, en utilisant des mesures collectives pour avoir des retombées collectives.

Avant de se joindre au CCDUS, Mme Notarandrea avait acquis plus de 22 ans d'expérience en leadership dans le secteur des soins de santé. Elle a occupé de nombreux postes de direction au sein d'importants organismes de services de santé, dont celui de chef des opérations à l'Hôpital Royal Ottawa, établissement psychiatrique de 207 lits. Spécialiste de la mise en œuvre de stratégies, elle doit ses réalisations dans ce domaine au rôle de chef de file qu'elle a joué dans des approches d'avant-garde comme la création et la mise en place d'un établissement novateur de soins de longue durée s'adressant expressément aux personnes ayant des troubles de santé mentale, le réaménagement de l'hôpita​l grâce à un partenariat public-privé et l'élaboration de nouveaux programmes et services relatifs à une vision renouvelée pour l'hôpital.

À l'heure actuelle, Mme Notarandrea siège à divers groupes, dont le comité technique sur la santé mentale et les dépendances de l'Organisation de normes en santé, le Groupe de personnes-ressources du greffier du Conseil privé sur la santé mentale et le comité d'experts chargé d'appliquer les normes internationales relatives au traitement des troubles liés à la consommation de drogues de l'Organisation mondiale de la Santé. Elle détient un baccalauréat spécialisé en psychologie de l'Université Carleton et une maîtrise en sciences de la santé de l'Université de Toronto. Elle est également une cadre supérieure en santé (C.H.E.) certifiée par le Collège canadien des leaders en santé.

Simon Kennedy​

Simon Kennedy est sous-ministre, Santé Canada.

Malcolm Brown

Malcolm Brown est sous-ministre, Sécurité publique Canada.