Print Header
www.ccsa.ca

Coûts de l’abus de substances

​L'abus de substances draine considérablement l'économie canadienne; directement par les coûts imposés aux systèmes de santé et de justice pénale, et indirectement par les pertes de productivité découlant des décès prématurés et de la maladie.

Saisir les coûts économiques, sanitaires et sociaux de l’abus de substances peut aider à :

  • faire valoir que les politiques sur l'alcool, le tabac et d’autres drogues devraient compter parmi les priorités du gouvernement;

  • cibler des problèmes et politiques particuliers;

  • définir les lacunes en matière d’information, les besoins en recherche et les améliorations qu’il serait souhaitable d’apporter aux systèmes nationaux de déclaration de données statistiques;

  • établir des mesures de référence afin de déterminer l’efficacité des politiques et des programmes sur les drogues.

En 1996, le CCLT et divers partenaires fédéraux et provinciaux ont publié la toute première estimation détaillée des coûts sociaux de l’abus de substances au Canada. L’étude de 1996 a pu être réalisée grâce à l’élaboration de lignes directrices internationales fiables sur l’estimation des coûts dans le cadre d’un processus coordonné par le CCLT.

En 2001, le CCLT a piloté l’élaboration des Lignes directrices internationales pour l’estimation des coûts de l’abus de substances. En 2003, le CCLT a établi un autre partenariat fédéral/provincial pour réaliser la deuxième étude canadienne sur le sujet. Le rapport Les coûts de l’abus de substances au Canada 2002 a été publié en avril 2006. Cette étude évalue le coût total de l’abus de substances à 39,8 milliards de dollars, soit 1 267 $ par Canadien.

L’étude a aussi mis en évidence les éléments suivants :

  • Les substances licites (tabac et alcool) représentent 79,3 % du coût total de l’abus de substances :

    • les coûts liés au tabac sont de 17 milliards de dollars (42,7 %)

    • l’alcool impose des coûts de 14,6 milliards de dollars (36,6 %)

  • Les coûts pour les drogues illicites sont évalués à 8,2 milliards de dollars (20,7 %)